• Partager

La curation, le traitement à l'infobésité.

14/05/12

Médias sociaux obligent, les contenus rédactionnels, visuels et vidéos se déversent en flux constant dans l’éco-système digital. Il convient alors de se poser la question de la qualité des contenus, face à leur quantité. Tri, sélection, synthèse… en un mot : la curation s’impose comme le remède à cette infobésité.

Le poids des réseaux sociaux

Les faits sont là : nous consultons de plus en plus de sites de contenus… et de plus en plus de sites de contenus sont mis à notre disposition. Un internaute français est d’ailleurs présent sur 2,8 plateformes sociales en moyenne. Et, forts de ces outils d’échange et de partage, 57% d'entre nous s'exprimeraient plus sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie ! 

Vidéos, posts, tweets, pins, blogs… c’est un déluge de chiffres. 60 heures de vidéos sont mises en ligne toutes les minutes, soit une heure de vidéo mise en ligne sur YouTube toutes les secondes. 200 millions de tweets sont postés tous les jours, 60 millions de statuts Facebook mis à jour ou encore 400 millions de photos quotidiennes publiées sur Instagram. D'un obstacle à la productivité, ce trop plein informationnel engendre désormais une overdose.

La pilule curation

La démarche de curation permet de trouver, de filtrer, d’organiser et de partager simplement le meilleur de l’information. Pour la soutenir, des plateformes dédiées ont vu le jour : Scoop.it, Storify ou encore Curated.by. Leur principe est simple : la sélection des articles à diffuser repose sur le choix de l’utilisateur lui-même et non sur un choix mathématique aléatoire. Sur le sujet « curation », on peut par exemple retrouver une sélection de contenus ciblés sur la plateforme Scoop.it. 

Scoop.it se veut, comparativement aux autres plateformes, plus aboutie au niveau de l’interface et de l’ergonomie avec un classement des sujets ultra lisible. Elle permet d’ajouter facilement ses propres flux RSS ou ses propres articles à la sélection. Storify nécessite de se connecter à un réseau social. Elle permet de rechercher des liens et d’identifier les réseaux d’utilisateurs. Curated.by permet, après inscription via Twitter, de créer un sujet associé, de le commenter ou de le privatiser. En ce sens, la curation change radicalement le rapport des internautes – ces infobèses – avec le contenu. 

Le spécialiste Content curator 

Le  Content curator ou curateur de contenus est à la curation ce que le Community manager est au partage premier des contenus digitaux sur les médias sociaux. Il filtre en sélectionnant l'information la plus pertinente au regard du message et de l'image qu'une marque souhaite diffuser. Au-delà de son rôle de filtre, il apporte de la valeur à un ensemble de contenus disséminés et éclatés. Il transforme l’information brute. En un mot, le Concent curator éditorialise. Une façon de construire le contenu autrement. Une façon de co-créer.

retour vers Webz'in

comments powered by Disqus

Haut de page