• Partager

Tous sur la même longueur d'ondes avec la radio interne !

24/11/12

Média de confiance au format éditorial innovant, la radio d’entreprise permet de partager l’information, de mobiliser et de motiver. Résultat : les entreprises sont de plus en plus nombreuses à croire au potentiel des radios internes. Surfant sur les leviers qui fondent le succès des radios FM, elles s’adaptent à leurs objectifs de communication en prenant en compte les impératifs technologiques et digitaux.

Un média de confiance version 2.0

Tous les ans, TNS Sofres initie un baromètre de confiance dans les médias pour La Croix. Sur le podium, selon l’édition 2011 ? La télé prend la tête devant la radio. Vient ensuite la presse écrite. Si la télé est le média privilégié de 80% des Français pour se tenir informés de l’actualité, la radio s’impose quant à elle à la deuxième place de ce classement avec 45%, devant la presse écrite. Autre enseignement : le vecteur d’information le plus crédible reste la radio. 58% des personnes interrogées estiment qu’elle restitue fidèlement la réalité.

Dans le même temps, les Français n’ont jamais autant écouté la radio,  avec près de 44 millions d’auditeurs quotidiens. Concernant l’audience de sites radios 2.0, selon une étude Médiamétrie parue en mars 2012, on compte plus de 14 millions de visiteurs uniques sur celles-ci en seulement un mois ! C’est dans ce contexte que les radios internes se développent. A la croisée de la radio, de la communication d’entreprise et des nouvelles technologies, elles séduisent. 

Un média humain au service de la communication RH

Dans les entreprises, certains collaborateurs n’ont pas d’accès aux ordinateurs, d’autres sont en mobilité constante. Proche des auditeurs, la radio s’impose comme le média d’information par excellence : c’est un média à taille humaine et facilement accessible (diffusion sur podcast, en streaming…). Les radios d’entreprise progressent ainsi de façon notable, en se mettant au service de la communication interne. Convivialité, interactivité, musique… elle s’inspirent des programmes de radios FM, le tout en diffusant des informations corporate, marketing et RH.  Résultat : elles fédèrent autant qu’elles favorisent le lien managérial

Accenture, Microsoft, la RATP, le Ministère de l’Ecologie… les entreprises, comme les structures publiques, sont nombreuses à avoir opté pour ce média. En avril 2011, L’Oréal a lancé sa radio interne, MyRadio. Toutes les semaines, un programme est diffusé en 3 langues auprès des 66 600 collaborateurs du groupe, dans le monde entier. Objectif : donner un niveau d’information commun, partager les réussites et les meilleures pratiques des marques, le tout en 20 minutes via un journal, un invité, une revue de presse et une rubrique « magazine ». Les intervenants, une dizaine, sont tous salariés de l’entreprise. De son côté, Orange a lancé Radio Orange afin de permettre aux salariés de mieux connaître les activités, les compétences de chacun. Les radios internes s’imposent comment un espace véritable d’expression, d’échange et de partage. 

Un média de liberté qui valorise les messages

La radio déleste l’auditeur des impératifs de concentration et d’attention exigés par la presse écrite et la télévision. Une liberté qui favorise la proximité entre l’émetteur du message et son récepteur. Forte d’un capital confiance important, elle permet de faciliter la transmission des messages, ce auprès du plus grand nombre. En ce sens, la mise en place d’une stratégie de contenus forte est indispensable. Dans un contexte de crise, gages de crédibilité et de réactivité, les radios internes vont rassurer les salariés. D’une manière générale, vecteur d’inventivité et de flexibilité, elles vont valoriser les contenus et les messages des entreprises. Les salariés qui n’ont pas la culture de l’écrit accèdent ainsi à tous les messages et restent au plus près de l’information interne. 

retour vers Webz'in

comments powered by Disqus

Haut de page